AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  ▷ yesterday does not define you (w/Lizzie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: ▷ yesterday does not define you (w/Lizzie)   Mar 25 Déc - 13:05:20


i swear i'm gonna hit this blonde bitch barbie.


Vous savez y a des matins où lorsque vous vous réveillez vous savez par avance que ça risque de ne pas être une bonne journée. Que quelque chose risque de se passer et que ça va finir par vous gâcher la journée. Et que vous pourrez faire tout ce dont vous avez envie pour passer une excellente journée, à la fin ça sera toujours une mauvaise journée. Et bien c'était tout simplement ce que la jeune blonde avait ressenti ce matin lorsqu'elle c'était réveillée. Elle s'était réveillée avec une envie intense de rester chez elle et avec cette sensation intense que quelque chose allait se passer aujourd'hui et ça avait fini par la contrarier légèrement, mais n'aimant pas rester à ne rien faire, elle se dépêcha de jeter un coup d'oeil à son réveil pour remarqué qu'elle était déjà un peu en retard au café. Une chance que les filles aient les doubles des clés et qu'elles ne doivent pas tout le temps l'attendre avant d'ouvrir le café parce que sinon inutile de dire que les clients risquaient de ne pas être contents. La jeune blonde soupira avant de filer se préparer tout en étant complètement dans ses pensées et en organisant le programme de sa journée. Il fallait qu'elle commence par aller au café, puisqu'après tout c'est elle qui le gérait et puis elle devait faire l'inventaire avec les filles pour voir ce qu'il fallait commander ou non pour le café et ça lui permettrait d'être occuper un peu. Et une fois qu'elle aurait fini elle squatterai le magasin de Lexie ou passerait la voir chez elle avant d'aller chercher quelque chose rapidement chez sa maman et de rentrer chez elle, ou plutôt chez sa soeur, mais bon comme elle avait élu domicile chez son aînée depuis un an c'était comme si c'était chez elle aussi. « Shi', je suis partie ! » Se contenta-t-elle de crier avant de filer rapidement vers la sortie du domicile pour aller au café. C'est vrai que la salutation était un peu barbare mais elle n'avait vraiment pas le temps de se mettre sur pause et puis franchement sa soeur adorée allait lui poser un tas de question et bien que la jeune blonde adorait son aînée elle n'avait pas forcément envie de parler aujourd'hui. Et encore moins du sujet préféré de Shiloh qui ces derniers temps n'était autre que son meilleur ami et accessoirement l'ancien petit-ami de Jules, que cette dernière mettait un honneur à éviter, donc entendre dire qu'il faudrait qu'elle lui parle un jour n'était vraiment pas ce qu'elle avait envie d'écouter. Une bonne demie-heure plus tard, la jeune femme était enfin enfin arrivée à son café prête à commencer sa journée, tout en prenant un bon café pour faire tout ce qu'elle avait à faire. Elle se dépêcha de rentrer dans le café, et de lancer un léger sourire aux clients dont elle croisait le regard avant de se diriger vers le comptoir. Et ce n'est qu'une fois derrière celui-ci et après avoir fait son café et tasse en main que son regard se posa réellement sur la salle et qu'elle fini par remarquer une personne bien précise assise à une table en compagnie d'une personne qu'elle ne savait même pas comment elle pourrait définir. Elle n'avait quand même pas oser ?! Qu'est-ce que cette pimbêche blonde pouvait bien venir faire dans son café, Jules se le demandait bien. Sauf que c'était pas vraiment le moment de faire une scène bien qu'elle en mourrait d'envie. Elle se contenta juste de secouer sa tête et de demander à l'une des serveuses de s'occuper de la table, il était hors de question qu'elle s'occupe de prêt ou de loin à Elizabeth, du moins pas tout de suite, elle attendrait un peu. Comme quoi la sensation étrange qu'elle avait ce matin n'était pas anodine. Et il semblait que la chance soit de son côté vu que la personne en face de la chère amie de sa meilleure amie fini par se lever et quitter le café et Jules se dirigea d'un pas décidé vers la table de la jeune femme. « Je peux savoir tu fais quoi ici ? » Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas avoir des clients, loin de là d'ailleurs, c'est juste que miss Karver, elle ne pouvait pas la voir. « Et puis tu sais quoi,je veux même pas savoir. Je sais pas dans quelles conneries t'es en train de t'embarquer mais laisses Lexie en dehors de ça » Dire que les rapports entre Elizabeth et Jules étaient tendus étaient sans aucun doute un euphémisme vu à quel point ni l'une ni l'autre ne pouvait se voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▷ yesterday does not define you (w/Lizzie)   Sam 29 Déc - 23:29:49

Have you ever consider the possibility that if you hate me so much it's just because you love me as much but you are just a coward who can't face it ? Or maybe you just hate me, but I like to think you are just so jealous.


La soirée avait été longue la veille. Travailler dans une boite de strip-tease incluait toujours des horaires impensable, mais hier sa journée n'avait cessée de s'allonger. Si bien qu'au final, elle n'avait même pas pu rentrer chez elle pour dormir un peu avant de se rendre dans la maison de son premier patron. Elle avait sincèrement envisagé de se faire passer malade, mais elle avait trop besoin de ce job. Surtout maintenant qu'elle avait un client de moins. Mais ça, c'était une autre histoire, à laquelle elle n'avait absolument pas envie de penser. C'est donc après avoir astiqué les meubles d'un riche incapable de le faire lui même qu'elle eu enfin un peu de temps pour elle. Mais hors de question de rentrer chez elle, si elle faisait cette erreur, elle se contenterait de s'endormir et ne se réveillerait jamais pour ses prochains patrons. La seule solution qui s'offrait donc à elle, c'était de recharger ses batteries avec un bon café. Pour ce genre de chose, elle ne pensait qu'à un seul endroit, où le café était suffisamment bon pour dire qu'il était buvable. Et le fait que la propriétaire la déteste n'était qu'un détail. Un détail qui la forcerait tout simplement à refuser d'avouer qu'elle servait le meilleur café de la ville, c'était certain. En chemin, elle rencontre James. Avec ses longs cheveux, sa barbe d'une semaine et sa veste de motard, il n'était pas vraiment le genre d'homme à qui vous avec envie de faire confiance au premier regard. Mais Liz le connaissait bien et sous ces airs de gros dur, il n'était en faite qu'un ours en peluche. Bien sûr, il l'a tuerait sûrement si elle criait partout qu'elle l'avait rencontré au club de strip-tease et que plutôt que d'apprécier son show, il avait passé près d'une heure à pleurer dans ses bras. Forcément, côté réputation, ça gâcherait tout sans aucun doute. Mais aujourd'hui il avait le sourire et c'est avec naturel qu'elle lui avait offert de l'accompagner pour un café. Avant de pousser la porte du café de son ennemie jurée, elle avait tout de même jeté un coup d’œil. Par chance elle n'y avait pas vu Jules. Ce n'est qu'un peu plus tard, alors qu'elle discutait simplement avec James, que la fausse blonde fit son apparition. Un sourire se dessina légèrement sur les lèvres de Liz. Si son but n'avait pas été au départ de faire chier Jules, en la voyant, ces envies de lui pourrir la vie étaient revenues rapidement. Leur inimité remontait à des années maintenant et si Liz' n'avait peut être jamais rien fait pour calmer le jeu, tout était partit de Jules, la meilleure amie de Lexie. Elle fut surprise de constater que Jules ne s'était pas jetée sur elle aussitôt. Mais contrairement à elle, James avait un travail avec des horaires moins flexible et il fut bien obligé de la laisser seule. Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle vit Jules foncer sur elle tel un aigle sur sa proie. Liz soupira légèrement, même si elle eu du mal à contenir le léger sourire qui voulait se dessiner sur ses lèvres. Jules ne chercherait donc jamais à la connaître avant de la juger ? Elle continuerait encore et encore à la haïr, juste parce qu'elle avait le courage de faire des choses qu'elle n'oserait jamais ? Oh bien sûr, elle savait bien que ce qui la dérangeait le plus c'était que Lexie adorait partager ses moments de folies avec elle. Enfin, c'était du passé, elles s'étaient assagie avec le temps, mais Jules elle semblait restée dans cette époque où Liz ne pensait qu'à une chose, s'évader, et où Lexie, en bonne amie, l'accompagnait. Elle leva les yeux au ciel en écoutant les propos de la blonde, elle ne comprendrait jamais. Elle commença alors à jouer doucement avec sa tasse. « C'est marrant, je pensais que tu étais un peu plus douée avec tes clients. Je me demande comment tu arrives encore à avoir des clients si tu les agresses tous comme tu viens de le faire. ». Elle pencha alors légèrement la tête en regardant Jules, un sourire des plus faux dessiner sur son visage. Si la blonde la cherchait, elle la trouverait. Elle n'était pas spécialement connue pour se laisser faire, surtout pas par elle. Elle se passa légèrement une main dans les cheveux avant de tendre sa tasse à Jules. « Mais puisque tu es là, j'aimerais bien un autre café. Parce que même si le service laisse à désirer, le café lui est bon... ». C'était presque un compliment au vu de leur relation houleuse. Oui, sans aucun doute, pour Liz' avouer que le café de Jules était bon, c'était un compliment. Malgré tout, ça façon de le demander n'était en rien très amicale, elle se fichait plutôt de la tête de Jules, il fallait bien l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
 

▷ yesterday does not define you (w/Lizzie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» galerie de mary feat lizzie olsen ✿
» From yesterday ▬ Elias & Raf
» Couragism?
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?
» The Real Michel Martelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe diem :: Welcome in Town :: Palm Cove :: The beach house café-